Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2018

Chaville et Blois

Je vous donne deux rendez-vous ce week -end :

samedi 13 octobre 2018 après midi à Chaville, pour le salon de la biographie. J'y présenterai en avant-première "Louis XIV, un enfant-roi dans la tourmente".

 

dimanche 14 octobre, aux rendez-vous de l'Histoire de Blois, sur le stand de la Boite à livres jeunesse.

 

dédicace.jpg

 

 

12/09/2018

ateliers littéraires et olfactifs

J'ai terminé cet été ma formation de designer olfactif auprès de Cinquième Sens.

Je vais enfin pouvoir vous faire partager mon amour des parfums, et des senteurs anciennes (oui, anciennes, parce que Dior, Chanel, Lancôme et Guerlain, tout le monde connaît !)

Donc, je propose à présent des ateliers pour faire découvrir aux amateurs d'Histoire, en partant de mes romans, (car je suis écrivain, pas historienne) les techniques de parfumerie utilisées au XVIIIè siècle, et de sentir sur des "mouillettes" des matières premières historiques oubliées comme l'ambre gris, l'absolue de jasmin ou la civette. 

Résultat de recherche d'images pour "sentir touche parfum"

Sentir pour la première fois la civette c'est un choc, il ne faut pas avoir de préjugé, je vous préviens. 

Résultat de recherche d'images pour "emoji écoeuré petite taille"

 

Ces ateliers s'adressent aux salons du livre, bibliothèques et tout lieu ayant un rapport avec le parfum.

 

eventail-livres.png

 

05/01/2018

2018, une nouvelle année... et des parfums

Une nouvelle année s'annonce... après des soucis de santé qui m'ont conduite à ralentir nettement mon rythme d'écriture, j'ai de nouveaux projets, de nouvelles envies.

Tout d'abord, je vais poursuivre la formation de designer olfactif (oui, oui, je sais, mais c'est comme ça que ça s'appelle !) auprès de l'atelier Cinquième Sens à Paris. J'avais étudié en 2017 quelque 200 matières premières, je crois qu'il m'en reste deux fois plus à sentir, ça va être un beau défi...

Quand je m'étais inscrite à cette formation, je pensais que cela m'aiderait à mettre en scène, à nouveau, un parfumeur ou une parfumeuse dans mes romans historiques, comme la "Suzanne" de l'Eau bleue ou la Manon du Printemps des enfants perdus. Forcément, j'allais acquérir du vocabulaire, des connaissances, des sources d'inspiration nouvelles. Mais en fait c'est une autre idée qui m'est venue, et surtout un autre désir : faire découvrir à travers des causeries ("conférences" est un trop grand mot) l'histoire de la parfumerie et les senteurs qu'elle utilise. Parler de la poudre à la Maréchale, faire sentir une mouillette parfumée à la civette, expliquer comment composer un vinaigre de toilette... ça vous tente ?

Je vais donc proposer, à des bibliothèques, des salons du livre, ou toute autre structure, des "causeries littéraires et olfactives" autour de mes romans. 

eventail-livres.png

Si cela vous intéresse, pour plus de détails, n'hésitez pas à me contacter.